Participer au site : news photo video
avatar Se connecter
Le stade Batany

Le stade Batany


groupesToute l'association

LE STADE BATANY                                                                           

L'AGJA s'entraîne et joue régulièrement au stade Raoul Batany (aussi appelé plus récemment stade Bel Air). Mais qui parmi nous sait réellement qui était Raoul BATANY ?

Le certificat n°574/POST établi par la commission F.F.I., subdivision de Montpellier, atteste que Raoul Batany avait accompli les services militaires F.F.I. du 01/01/1943 au 17/08/1944, date de son exécution. Membre du mouvement « Combat » il participa à des opérations de parachutage ainsi qu’à des évasions.

Raoul Batany, agent de liaison à Montpellier, avait été admis dans le groupe « Raoul » Malaval. C’est alors que, en août 1944, trompé par un faux renseignement, Raoul Batany, en mission commandée, abattait le docteur Marissal en lieu et place d’un chef important de la milice. Cette erreur, imputable à la hiérarchie, fut reconnue par la Résistance, après la Libération.

Raoul Batany était exécuté, par la Milice, à la caserne de Lauwe. Pour lui, tout était terminé

L’avalanche d’honneurs qui allait bientôt submerger son image ne pouvait donc être de son fait. Un récit bouleversant de sa tragique fin faisait de lui un symbole du martyr. Le nom de Raoul Batany était connu du général de Gaulle et Jean Guignebert, le journaliste de Radio-Londres, prononçait une émouvante allocution, le 22 mai 1945, au retour de la dépouille de Raoul Batany en sa terre girondine. La ville de Clamart, ville de sa naissance, baptisait une rue à son nom ; Caudéran, dans la banlieue bordelaise, dédiait son nom à un stade, auprès duquel était érigé un monument à la mémoire du jeune résistant ; l’Ecole Nationale Professionnelle de Tarbes présentait sa promotion 1991 sous le nom de Batany, ancien élève de cet établissement.

Par ailleurs, les distinctions suivantes lui étaient accordées :
                        Médaille d’or de l’Académie Dévouement national, le 23 juillet 1945
                        Citation à l’ordre de la division, le 29 août 1945
                        Chevalier de la Légion d’Honneur, le 25 avril 1946, avec
                        Croix de guerre avec palmes
                        Médaille de la Résistance, le 8 novembre 1946
                        Carte de volontaire de la Résistance, le 7 octobre 1952

Aujourd’hui, comme une idole tombée de son piédestal, Raoul Batany ne semble plus fréquentable. Sans commentaire, sans explication… Il est impossible de retrouver sur les étagères officielles les dossiers « Batany » que, pourtant, nous connaissions tous. Une certaine ambiguïté plane sur son ombre.

D’où vient ce désamour ? Quelles en sont les raisons ? Batany fut bel et bien reconnu résistant de janvier 1943 jusqu’à août 1944 ; beaucoup, aujourd’hui honorés, ne peuvent en dire autant. Est-il inconvenant d’avancer que Raoul Batany fut apparemment trahis par les siens, par ses chefs qui l’ont conduit à exécuter un innocent et lui laissent supporter aujourd’hui l’entière responsabilité de son acte mais aussi par ses proches qui, ne craignant pas de le revêtir d’un habit trop grand pour lui, pour des raisons que nous aimerions connaître, n’ont fait que ruiner le respect que nous lui devions ; avons-nous le droit de l’oublier ? Sera-t-il possible de connaître un jour la vérité.

Biographie établie par M. Jacques Loiseau. Voir :   http://www.ffi33.org/Biographies/Batany/batany.htm

Voir également :

http://www.anacr33.org/documentation/batany/batany%20dossier.pdf

PROCHAINS ÉVÈNEMENTS

25
mars
2017-03-25T08:45:00+0100
2017-03-26T19:00:00+0200

Planning du WE des 25 et 26 mars...

groupesToute l'association
24
avril
2017-04-24T08:45:00+0200
2017-04-28T17:00:00+0200

Stage Ecole de Foot Pâques 2017

groupesToute l'association

PHOTOS

Coupe d'Aquitaine : AGJA - GirondinsCoupe d'Aquitaine : AGJA - GirondinsCoupe d'Aquitaine : AGJA - GirondinsCoupe d'Aquitaine : AGJA - GirondinsCoupe d'Aquitaine : AGJA - Girondins